France
URL courte
10327
S'abonner

Un préjudice total de quelque 60.000 euros a été infligé à un restaurant scolaire dans le Maine-et-Loire et la municipalité compte prévenir d’autres éventuels actes de vandalisme en installant des systèmes de vidéo-protection.

La cantine de Mazé-Milon, dans le Maine-et-Loire, a été vandalisé par des inconnus dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 octobre, a relaté le Courrier de l’Ouest. Chambres froides dégradées, vaisselle brisée

Le préjudice se monterait à plusieurs dizaines de milliers d’euros et ce, sans compter les aliments dont une partie a été répandue sur les murs et le plafond.

«Là on atteint un niveau inquiétant de violence. Le coût du préjudice devrait se situer entre 50.000 et 60.000 euros pour le matériel. À cette somme s’ajoutent environ 5.000 euros d’aliments perdus», a déclaré au journal Christophe Pot, maire de Mazé-Milon.

Le média rappelle dans ce contexte que, huit jours plus tôt, des individus s’étaient déjà introduits dans le bâtiment et avaient mis sens dessus dessous la bibliothèque.

«Ces faits se sont déroulés à la veille de l’installation d’alarmes, et bientôt ce sont des caméras de vidéo-protection qui vont être posées. Les premières le seront dès le 4 novembre», a ajouté le maire.

Des crêpes au menu des vandales

Selon de premières informations, les vandales se seraient introduits par effraction dans le restaurant scolaire après avoir escaladé la grille du bâtiment.

Ils ne se sont visiblement pas gênés et ont profité du moment en se faisant cuire des crêpes et en passant une partie de la nuit sur place en utilisant des matelas de l’école maternelle, a ajouté le Courrier de l’Ouest.

Le restaurant scolaire accueillait tous les jours 80 enfants durant les vacances de la Toussaint et 450 le reste du temps, a expliqué le chef-cuisinier cité par le journal.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
Courrier de l'Ouest, bibliothèque, produits alimentaires, matelas, chef cuisinier, maire, vacances, crêpe, effraction, caméras de surveillance, vandalisme, municipalité, Maine-et-Loire, cantine scolaire, préjudice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook