France
URL courte
4953
S'abonner

Le responsable d’une agence d'influenceurs est accusé de violences envers sa compagne. Les faits se seraient déroulés début octobre à Monaco et ont été dénoncés par plusieurs influenceurs sur les réseaux sociaux.

Le dirigeant de l’agence de célébrités ACPR, Sébastien Riera, s’est retrouvé sur la sellette après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo de quelques secondes qui le montre en train d’attraper sa compagne par le cou et de la jeter au sol, rapportent les médias français.

Selon Le Parisien, les faits se sont déroulés dans la nuit du 5 au 6 octobre dernier à Monaco, à la suite de la cérémonie des Influencer Awards. Témoin de la scène, le célèbre chef cuisinier Juan Arbelaez est intervenu avec deux autres personnes pour séparer le couple.

«Je me suis jeté sur lui pour la défendre. Il est parti en courant se cacher derrière une voiture», a-t-il raconté au journal.

Pourtant, la scène de violence s’est poursuivie dans la chambre d’hôtel du couple, après quoi d’autres témoins ont appelé la sécurité de l’hôtel et la police. La victime des coups n’a pas souhaité porter plainte.

«Par peur et par emprise, elle nous a annoncé qu’elle ne souhaitait pas porter plainte. Notre témoignage servira pour une main courante mais ne causera aucun préjudice à cet homme et n’assurera pas la sécurité de cette femme», affirme Miss France 2014 Flora Coquerel sur son compte Instagram qui compte plus de 380.000 abonnés.

Créée il y a 10 ans, l’agence de célébrités ACPR revendique des collaborations avec l’acteur Pierre Niney, le rappeur Orelsan ou encore avec des sportifs comme le défenseur du PSG Marquinhos.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
À l’inverse de Trump, l’armée US reconnaît que les frappes iraniennes ont fait des blessés
Tags:
célébrités, agression, violences conjugales, Monaco, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik