France
URL courte
15230539
S'abonner

C’est un Emmanuel Macron à la mine fatiguée qui a passé le week-end de la Toussaint en Normandie, indique le magazine Voici. Le Président, qui avait décidé de s’offrir quelques jours de repos avec son épouse à Honfleur, paraît éreinté par l’exercice de ses fonctions.

Emmanuel Macron est apparu fatigué lors de son séjour en Normandie la semaine dernière, rapporte Voici. Des proches du couple présidentiel semblent confirmer le coup de mou du chef de l’État.

En effet, un proche du Président a confié au magazine qu’il avait «plus que besoin de faire un break».

«Emmanuel Macron est très fatigué, il est perturbé, contrarié, et cela commence à se voir. À Honfleur, tout le monde a remarqué ses tempes qui se dégarnissent, son visage qui se creuse. Il faut dire que la situation politique de la France le préoccupe énormément…»

Candidat en 2022?

De son côté, Brigitte Macron semble également éreintée par sa position. Le magazine Voici a également révélé que la Première dame ne souhaitait pas rempiler en 2022. «Elle a beau faire bonne figure, la pression lui pèse et elle a peur pour son mari», a assuré un membre de son entourage, qui souligne qu’elle commence à s’essouffler.

Si Emmanuel Macron n’a pas encore indiqué s’il comptait se représenter à la présidentielle, les sondages le disent déjà au coude à coude avec Marine Le Pen au premier tour.

Par ailleurs, un sondage Elabe publié fin octobre dévoilait que plus d’un Français sur six considère l’élection du Président français en mai 2017 comme «une mauvaise chose».

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
Normandie, Présidentielle française 2022, Emmanuel Macron, Brigitte Macron, Honfleur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook