Ecoutez Radio Sputnik

    Belloubet annonce des travaux d’intérêt général dans certains ministères et même à l’Élysée dès 2020

    © AFP 2019 LUDOVIC MARIN
    France
    URL courte
    11110
    S'abonner

    La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé que 34 nouveaux partenaires, dont plusieurs ministères ainsi que le palais de l’Élysée, accueilleront dès 2020 des personnes condamnées à des travaux d’intérêt général.

    Un an après la création de l’agence nationale du travail d’intérêt général, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé la signature d’un accord, mardi 12 novembre, avec 34 partenaires qui se sont portés volontaires pour accueillir dès 2020 des personnes condamnées à des travaux d’intérêt général (TIG). Parmi eux figurent des associations comme la Croix-Rouge et la SPA, des entreprises telles que La Poste, Sodexo, la SNCF mais aussi, et c’est inédit, certains ministères, de l’Intérieur, de la Culture, de la Transition écologique et solidaire, ainsi que le palais de l’Élysée.

    «Les TIG représentent 6% du total des peines exécutées en France. Notre objectif est d’augmenter le nombre de postes de TIG disponibles et de passer de 18.000 à 30.000 postes proposés fin 2022», a déclaré la garde des Sceaux à 20 Minutes.

    Les missions proposées aux personnes condamnées à des TIG sont très variées, a rappelé Nicole Belloubet, de l’entretien de bâtiments, de véhicules, de cuisines et d’espaces verts, jusqu’à des travaux de peinture en passant par des tâches administratives.

    La politique des peines

    Cette mesure s’inscrit dans la nouvelle politique des peines voulue par Macron dès 2017, qui vise notamment à désengorger les prisons en transformant des petites peines en TIG. Nicole Belloubet a par ailleurs souligné qu’effectuer de tels travaux réduisait le risque de récidive. Afin que ce type de peine soit plus souvent prononcé, la ministre a annoncé la mise en place d’un site qui regroupera tous les postes de TIG, et qui sera accessible aux magistrats, avocats et conseillers pénitentiaires, indique le quotidien.

    Lire aussi:

    Seine-Saint-Denis: un homme muni d’un couteau crie en pleine rue «Allahu akbar» et meurt après s'être fait interpeller
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    La plus riche société du monde soupçonnée de vouloir profiter des retraites des Français
    Tags:
    peine, accord, ministre, palais de l'Élysée, Nicole Belloubet
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik