Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 53 des Gilets jaunes

    Deux policiers contraints de se retrancher dans une laverie de Paris - vidéos

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (31)
    224213
    S'abonner

    Deux membres des forces de l’ordre ont dû reculer devant l’offensive de casseurs lors du 53e samedi des Gilets jaunes ce 16 novembre à Paris pour se réfugier dans une laverie automatique dont ils n’ont pu sortir qu’avec l’arrivée de renforts.

    Cherchant à échapper à des individus violents pendant une manifestation de Gilets jaunes à Paris, deux policiers ont pris la fuite et se sont réfugiés dans une laverie.

    La séquence a été filmée et mise en ligne par un journaliste de L’Obs.

    Plusieurs casseurs s’en sont pris alors à la devanture de la laverie qui a été brisée à l’aide de mobilier urbain et de barrières de travaux.

    Les deux hommes n'ont pu quitter leur refuge de fortune qu’après l’arrivée de renforts.

    L’acte 53

    Les manifestations de ce samedi 16 novembre ont été émaillées de nombreux affrontements entre forces de l'ordre et manifestants, notamment place d'Italie, où la manifestation prévue a été interdite, mais où des casseurs ont dégradé le monument du maréchal Juin.

    Des incidents sont également survenus dans d’autres villes, notamment à Montpellier, où la permanence du député La République en marche (LREM) Patrick Vignal a été dégradée par des manifestants.

    Dossier:
    Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (31)

    Lire aussi:

    Seine-Saint-Denis: un homme muni d’un couteau crie en pleine rue «Allahu akbar» et meurt après s'être fait interpeller
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    La plus riche société du monde soupçonnée de vouloir profiter des retraites des Français
    Tags:
    police, hooligans, Paris, gilets jaunes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik