France
URL courte
13313
S'abonner

Sur les ondes d’Europe 1 ce dimanche, Christophe Castaner a évoqué les attentats déjoués en France ces dernières années, notamment celui ayant visé Emmanuel Macron en 2018. Deux individus ont été interpellés le 15 novembre dernier dans le cadre de l'enquête sur ce projet d'attaque.

Le ministre de l’Intérieur a indiqué que quatre attentats avaient été déjoués en 2019, sur le plateau du Grand rendez-vous d’Europe 1, ce 17 novembre. Il est par ailleurs revenu sur les attentats déjoués depuis 2014.

«Il y a eu 60 attentats déjoués depuis 2014, formellement, et il y a eu 19 attentats qui n’ont pas abouti même s’ils ont pu commettre des blessés», a poursuivi Christophe Castaner.

Le ministre a également évoqué le projet d’attaque contre Emmanuel Macron de novembre 2018, pour lequel deux nouveaux suspects ont été présentés à la justice vendredi dernier.

«Il y a effectivement, l’année dernière, pendant la tournée mémorielle, un individu qui projetait d'organiser un attentat contre le Président de la République. Il avait quelques complices qu'il a sollicités pour l'héberger, pour le financer, pour trouver des armes. C'est dans le cadre de cette procédure que deux individus ont été mis en cause cette semaine, ou la semaine dernière.»

Dans cette affaire, quatre sympathisants d’ultra-droite ont déjà été mis en examen. Deux d’entre eux sont en détention provisoire.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Emmanuel Macron, attentat, Christophe Castaner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook