Ecoutez Radio Sputnik
    Christophe Castaner, file photo.

    Quatre attentats déjoués en France en 2019, selon Castaner

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    13313
    S'abonner

    Sur les ondes d’Europe 1 ce dimanche, Christophe Castaner a évoqué les attentats déjoués en France ces dernières années, notamment celui ayant visé Emmanuel Macron en 2018. Deux individus ont été interpellés le 15 novembre dernier dans le cadre de l'enquête sur ce projet d'attaque.

    Le ministre de l’Intérieur a indiqué que quatre attentats avaient été déjoués en 2019, sur le plateau du Grand rendez-vous d’Europe 1, ce 17 novembre. Il est par ailleurs revenu sur les attentats déjoués depuis 2014.

    «Il y a eu 60 attentats déjoués depuis 2014, formellement, et il y a eu 19 attentats qui n’ont pas abouti même s’ils ont pu commettre des blessés», a poursuivi Christophe Castaner.

    Le ministre a également évoqué le projet d’attaque contre Emmanuel Macron de novembre 2018, pour lequel deux nouveaux suspects ont été présentés à la justice vendredi dernier.

    «Il y a effectivement, l’année dernière, pendant la tournée mémorielle, un individu qui projetait d'organiser un attentat contre le Président de la République. Il avait quelques complices qu'il a sollicités pour l'héberger, pour le financer, pour trouver des armes. C'est dans le cadre de cette procédure que deux individus ont été mis en cause cette semaine, ou la semaine dernière.»

    Dans cette affaire, quatre sympathisants d’ultra-droite ont déjà été mis en examen. Deux d’entre eux sont en détention provisoire.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Emmanuel Macron, attentat, Christophe Castaner
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik