France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (114)
16954
S'abonner

Les manifestations se poursuivent en ce 5 décembre pour protester contre la réforme des retraites, et la tension monte. À Paris, deux reporters ont été interpellés en marge des défilés, provoquant la colère de leurs collègues.

«Qu’est-ce qui motive ce contrôle? On aimerait récupérer notre collègue et ensuite on va aller bosser, vous par contre vous n’avez pas votre RIO.»

Les manifestations contre la réforme des retraites se poursuivent et les interpellations aussi. Selon la Préfecture de Police, les forces de l’ordre ont procédé à 9.350 contrôles et 71 interpellations, dont deux reporters à Paris, sans motif apparent. C’est un autre reporter qui a filmé le contrôle de police, demandant quel était le motif ainsi que de montrer son RIO, le numéro d’identification individuel des policiers, absent de leurs uniformes. Depuis le 1er janvier 2014, les fonctionnaires de police sont tenus de le porter afin de les identifier. Les policiers n’expliquent à aucun moment le motif du contrôle et finissent par interpeller le reporter qui filme la scène.

«LIBÉREZ NOS CAMARADES!» scandent la dizaine de reporters face au contrôle de police. Les membres du collectif Reporter en Colère, qui avait annoncé sa participation à la manifestation de ce 5 décembre, lèvent symboliquement leurs appareils photo et caméras en signe de soutien.

Reporters, pompiers, cheminots, professeurs des écoles, avocats… Plus de 180.000 personnes manifestent ce jeudi à travers la France contre la réforme des retraites, selon les chiffres communiqués par la police, additionnés par l'AFP à la mi-journée.

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (114)

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
interpellation, manifestation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik