France
URL courte
1396
S'abonner

Le site parodique Franchetvinfo a publié un article totalement faux, avec cette «citation» de Macron: «Si on a 200 euros de cadeaux, on n’a pas besoin d’une augmentation». De nombreuses personnes sont tombées dans le panneau.

Après plusieurs propos de Macron sur «les gens qui ne sont rien» ou sur le fait de «traverser la rue pour trouver un boulot», une nouvelle phrase polémique attribuée au Président français a été largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux. «Si on a 200 euros pour des cadeaux, on n'a pas besoin d'une augmentation», aurait-il ainsi lancé à une caissière qui se plaignait de devoir faire des sacrifices pour offrir des cadeaux de Noël à ses enfants. Sauf que Macron n’a jamais prononcé ces mots et que l’article lui-même est entièrement faux.

Il s’agit d’une publication de franchetvinfo.fr, un site parodiant le véritable francetvinfo. Pourtant, de nombreuses personnes l’ont prise très au sérieux et ont partagé et commenté l’article. Le site linfopopular.net a même copié entièrement le texte, sans préciser qu’il s’agissait d’un faux, conduisant encore davantage de lecteurs à s’indigner face à cette citation. Selon France Info, ce faux article a ainsi été partagé plus de 40.000 fois.

Générer des vues pour la publicité

France Info souligne que des sites parodiques de ce genre sont recouverts publicités, et publient ainsi de fausses informations susceptibles d’être partagées à grande échelle, et donc de générer des vues, pour toucher plus d’argent. Le média reprend d’ailleurs les chiffres d’une étude américaine révélant que les sites de «désinformation» généreraient 235 millions de dollars (plus de 210 millions d’euros) de revenus publicitaires.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
publicité, humour, désinformation, polémique, citation, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik