France
URL courte
231478
S'abonner

Deux chauffeurs de salle ont chacun écopé d’une amende de 200 euros avec sursis pour un jeu de mots sur la préfète d'Eure-et-Loir lors d’un événement organisé par l’humoriste Dieudonné à Saint-Lubin-de-la-Haye le 22 juin 2019. La préfète a porté plainte quand la vidéo a fait surface sur Facebook.

Le tribunal de Chartres a condamné deux hommes à 200 euros d’amende avec sursis pour avoir fait un jeu de mots avec le nom de la préfète d’Eure-et-Loir, Sophie Brocas, rapporte l’Écho républicain.

Ils ont proposé à deux amis originaires de région parisienne de monter sur scène au «Bal des quenelles, spécial Gilets jaunes» organisé par l’humoriste Dieudonné à Saint-Lubin-de-la-Haye, le 22 juin 2019.

Pour «chauffer» la salle, ils ont décidé de lire la lettre envoyée par la préfète, Sophie Brocas, à Dieudonné, lui expliquant son intention d’interdire la manifestation.

Les deux compères ont affirmé: «On a lu le nom de la préfète, Brocas, et on a rajouté «co***les», Brocas-co***les. Il n’y avait aucune méchanceté, on essayait juste de faire rire les gens.»

La scène, filmée par un spectateur, a été publiée sur Facebook. La préfète a porté plainte. «Où s’arrête la liberté d’expression?», a lancé John Barlou à l’audience. «Là où commence l’injure», a rétorqué le juge.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Mort de Giscard d'Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté», les hommages se multiplient
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
Eure-et-Loir, Dieudonné M'Bala M'Bala, Chartres, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook