France
URL courte
231475
S'abonner

Deux chauffeurs de salle ont chacun écopé d’une amende de 200 euros avec sursis pour un jeu de mots sur la préfète d'Eure-et-Loir lors d’un événement organisé par l’humoriste Dieudonné à Saint-Lubin-de-la-Haye le 22 juin 2019. La préfète a porté plainte quand la vidéo a fait surface sur Facebook.

Le tribunal de Chartres a condamné deux hommes à 200 euros d’amende avec sursis pour avoir fait un jeu de mots avec le nom de la préfète d’Eure-et-Loir, Sophie Brocas, rapporte l’Écho républicain.

Ils ont proposé à deux amis originaires de région parisienne de monter sur scène au «Bal des quenelles, spécial Gilets jaunes» organisé par l’humoriste Dieudonné à Saint-Lubin-de-la-Haye, le 22 juin 2019.

Pour «chauffer» la salle, ils ont décidé de lire la lettre envoyée par la préfète, Sophie Brocas, à Dieudonné, lui expliquant son intention d’interdire la manifestation.

Les deux compères ont affirmé: «On a lu le nom de la préfète, Brocas, et on a rajouté «co***les», Brocas-co***les. Il n’y avait aucune méchanceté, on essayait juste de faire rire les gens.»

La scène, filmée par un spectateur, a été publiée sur Facebook. La préfète a porté plainte. «Où s’arrête la liberté d’expression?», a lancé John Barlou à l’audience. «Là où commence l’injure», a rétorqué le juge.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Eure-et-Loir, Dieudonné M'Bala M'Bala, Chartres, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik