France
URL courte
2314
S'abonner

Des élèves d’un collège de Duttlenheim, dans le Bas-Rhin, ont appelé leurs parents après avoir été effrayés par la conduite dangereuse du chauffeur de leur bus scolaire. Alertées par les familles, les forces de l’ordre ont arrêté l’homme. Il s’est avéré qu’il était sous l’emprise de cannabis.

Un chauffeur a été interpellé après avoir commis plusieurs infractions au code de la route, en conduisant un bus rempli d’élèves d’un collège de Duttlenheim, près de Molsheim, rapporte le journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Les faits se sont produits mardi 10 décembre dans le Bas-Rhin.

Selon le quotidien, les jeunes, apeurés, ont dû téléphoner à leurs parents pour les alerter du comportement étrange du conducteur. Ceux-ci ont rapidement prévenu les gendarmes qui sont intervenus.

Le parquet de Saverne, cité par le média, indique que le chauffeur conduisait de manière dangereuse, en effectuant des zigzags et en grillant un feu rouge.

Conduite sous l’emprise de stupéfiants

Un peu plus tard, les gendarmes de la compagnie de Molsheim ont interpellé et placé en garde à vue le conducteur. Ils ont révélé qu’il conduisait sous l’emprise de cannabis.

D’après le journal, l’homme de 39 ans a été déféré devant le procureur de Saverne vendredi 13 décembre. Il est poursuivi pour conduite sous l’effet de produits stupéfiants et mise en danger de la vie d’autrui. Le mis en cause devra comparaître devant le tribunal correctionnel de Saverne le 2 avril prochain. En attendant son jugement, il lui est interdit de conduire un véhicule à moteur.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Comme Jacques Chirac, Macron s’emporte contre des policiers israéliens à Jérusalem - vidéo
Chef d'état-major français: tuer le général iranien Soleimani en Irak n'était «pas une bonne idée»
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
drogue, bus, interpellation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik