France
URL courte
L'affaire Delevoye, ministre des retraites contraint à la démission (14)
541235
S'abonner

Le haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a annoncé sa démission du gouvernement alors que la grève contre la réforme des retraites continue en France.

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire en charge de la réforme des retraites qui a été mis sous pression après la révélation de nouvelles omissions dans sa déclaration d’intérêts, a présenté lundi 16 décembre sa démission au Président Macron qui l'a acceptée, annoncent les médias.

​Il sera remplacé «dans les plus brefs délais», a précisé l'Élysée cité par l'agence France-Presse (AFP).

«Le haut-commissaire a jugé préférable de démissionner afin de pouvoir répondre aux critiques dont il fait l'objet. Nous saluons sa démarche de responsabilité à un moment important de la réforme», a noté l'Élysée.

Selon la déclaration de M.Delevoye publiée sur Twitter, à travers son «procès», on «veut porter atteinte au projet» qu'il juge «essentiel pour la France».

Cette démission arrive alors que la grève contre le projet de réforme des retraites entre ce lundi dans sa 12e journée de mobilisation.

Selon Le Monde, la nomination du nouveau responsable de la réforme doit être avalisée en conseil des ministres et le dernier de l’année se tient dans deux jours, le 18 décembre.

Confit l'intérêt avec le milieu des assurances

Il y a quelques jours, M.Delevoye a reconnu avoir omis de déclarer sa fonction d'administrateur bénévole dans l'Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS), et rectifié sa déclaration d'intérêts en déclarant 13 mandats, dont 11 bénévoles, soit 10 de plus que dans la version initiale.

Le 9 décembre, il a démissionné de sa fonction d’administrateur bénévole de l’IFPASS.

M.Delevoye a en outre cumulé sa fonction de haut-commissaire avec celle, rémunérée, de président d'honneur du think tank Parallaxe dépendant du groupe de formation IGS. Ce cumul était déclaré mais proscrit par l’article 23 de la Constitution, ce qu'il a dit avoir appris ensuite. Il a quitté son poste chez Parallaxe le 10 décembre. Selon les médias, ses équipes ont annoncé que M.Delevoye avait déjà remboursé à Parallaxe les sommes perçues depuis qu’il a été nommé au gouvernement le 3 septembre.

L'association anticorruption Anticor a saisi mardi 10 décembre la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au sujet de la déclaration d'intérêts de Jean-Paul Delevoye. La HATVP  doit faire le 18 décembre son annonce décisive sur l’implication de la justice dans cette affaire. 

Dossier:
L'affaire Delevoye, ministre des retraites contraint à la démission (14)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
Anticor, Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Jean-Paul Delevoye, conflit d'intérêts, démission
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook