France
URL courte
4721013
S'abonner

Une tentative de cambriolage s’est mal terminée pour un voleur du Blanc-Mesnil. Maîtrisé par les locataires, il a été passé à tabac par le propriétaire des lieux et s’est retrouvé à l’hôpital où il a subi une intervention chirurgicale.

Dans la nuit de mercredi 25 à jeudi 26 décembre, un homme de 25 ans, accompagné de deux complices, s'est introduit par effraction dans un appartement de l'avenue du 8 mai 1945 au Blanc-Mesnil, relate Le Parisien.

Ils ont d'abord pénétré dans le restaurant Le New Royal Taste of India, situé en façade de la propriété puis ils ont ciblé un pavillon à l'arrière.

​Vers une heure du matin, croyant que les occupants des lieux étaient endormis, les malfaiteurs sont passés à l’action, sûrs de ne pas rencontrer d’obstacles.

Cependant les résidents vigilants sont parvenus à maîtriser l’un des cambrioleurs tandis que les deux complices ont pris la fuite.

Le propriétaire se déchaîne

Le propriétaire des lieux qui habite à proximité a été alerté par les locataires et s’est présenté immédiatement avant de littéralement se déchaîner sur le cambrioleur.

Le passage à tabac a été violent et le cambrioleur a dû être transporté à l’hôpital dans un état grave.

Selon Le Parisien, il avait le visage tuméfié et la blessure était suffisamment sérieuse pour nécessiter une intervention chirurgicale.

Le propriétaire du logement, âgé de 41 ans, qui aurait été le seul à s'acharner sur le cambrioleur, a été placé en garde à vue au commissariat du Blanc-Mesnil. L'enquête a été confiée au commissariat de la ville.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
propriétaire, cambriolage, Seine-Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook