France
URL courte
3411
S'abonner

Appelés pour un homme qui menaçait de se jeter du pont suspendu du Bono (Morbihan), les pompiers se sont rendu compte qu’il s’agissait d’une fausse alerte lancée par un patient de l'Établissement public de santé mentale. Ce dernier se trouvait en réalité dans un restaurant.

Les pompiers du Morbihan ont été alertés dimanche 29 décembre pour un homme qui menaçait de se suicider en se jetant du pont suspendu du Bono, dans le Morbihan, annonce Ouest-France.

Selon le quotidien, d'importants moyens ont été déployés mais lorsque les pompiers sont arrivés sur place, ils n'ont trouvé personne.

Le principal intéressé a été finalement localisé à Auray. Attablé dans un restaurant, il s'apprêtait à régler l’addition quand les pompiers sont intervenus. Selon Ouest-France, il s'agissait d'un patient de l'Établissement public de santé mentale (EPSM) de Saint-Avé.

Un lourd week-end pour les fonctionnaires

Le week-end dernier a été chargé pour les pompiers et la gendarmerie du Morbihan. Le 27 décembre, d’importants moyens ont été déclenchés à La Trinité-Surzur pour un jeune homme qui avait simulé un très grave accident de voiture, irrité en raison du fait que sa copine n’était pas venue à un rendez-vous.

Compte tenu des moyens engagés par les secours, il risque deux ans de prison et 30.000 euros d’amende selon l’article 322-14 du Code pénal pour diffusion de fausse nouvelle.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
pompiers, suicide, Morbihan, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook