France
URL courte
8312
S'abonner

Alors que Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, présentait ce 16 janvier ses vœux à plusieurs milliers de fonctionnaires municipaux et métropolitains au palais des sports de la ville, une centaine de manifestants a fait irruption dans la salle en brandissant des gilets jaunes et en entonnant des chants de protestation.

Les syndicats opposés à la réforme des retraites ont organisé ce 16 janvier une grève à Toulouse. En marge de la manifestation, une partie du cortège est partie à hauteur de Compans en direction du palais des sports, où le maire Jean-Luc Moudenc présentait ses vœux aux personnels de la collectivité, et a interrompu la cérémonie.

​En brandissant des gilets jaunes, les manifestants ont entonné quelques chants de protestation dont le célèbre «On est là, on est là!», alors que des femmes entreprenaient une chorégraphie inspirée par l’ouvrière de l’affiche «We can do it», comme le relate Actu.fr.

Pour les déloger, la police municipale de Toulouse a eu recours à du gaz lacrymogène. Les manifestants sont ensuite sortis dans le calme pour rejoindre le cortège, déjà arrivé à François-Verdier.

Le maire réagit

En continuant son discours, le maire a déploré cette action: «Lorsque je suis confronté à ce genre de situation, j'ai des principes: ne jamais céder, reculer, faiblir».

«La jovialité de ces vœux a été édulcorée et je peux comprendre que certains agents soient un peu découragés. Nous constatons un affaissement, un recul de l’autorité républicaine face à ceux qui font profession du désordre et qui nourrissent des principes contraires à ceux de la démocratie. Je leur ai proposé de prendre la parole en échange de sortir. Quel que soit le bord politique, je condamne  la violence. Un agent de la collectivité a été blessé et des portes ont été cassées», a ajouté Jean-Luc Moudenc, dont les paroles ont été citées par La Dépêche.

Lire aussi:

«C'est le Président qui l'a désigné, voilà ce que cela donne»: premières réactions suite à l’incendie de La Rotonde
«Vous avez vu votre collègue? Regardez ce qu’il fait»: un policier frappe un homme plaqué au sol – vidéo
Un journaliste tweete en direct une vidéo des Macron au théâtre, l’établissement assiégé par les manifestants – vidéos
Tags:
maire, gilets jaunes, réforme des retraites, manifestation, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik