France
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
131811
S'abonner

Dans une interview donnée à France Info ce samedi, un chercheur de l’Inserm explique que l’Institut travaille à un nouveau traitement. Selon lui, des avancées significatives pourraient avoir lieu d’ici quelques semaines.

Au cours d’une interview au micro de France Info, Manuel Rosa-Calatrava, directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est revenu sur l’avancement des recherches contre le coronavirus. Au sein de son laboratoire, il dit travailler avec une méthodologie nouvelle, basée sur le repositionnement de médicaments déjà existants. Des recherches qui pourraient porter leurs fruits d’ici quelques semaines, selon lui.

«C'est l'affaire de quelques semaines, on est dans des modèles précliniques» affirme-t-il.

Le repositionnement des médicaments

Manuel Rosa-Calatrava explique que son laboratoire utilise des médicaments déjà existants, et tentent d’isoler leurs effets secondaires, pour les rediriger vers d’autres buts thérapeutiques. D’après lui, cette méthode permettrait un gain de temps important.

«L'avantage, c'est qu'en puisant dans la pharmacopée existante, on réduit considérablement les coûts de développement, mais aussi le temps nécessaire pour proposer de nouveaux traitements aux patients.»

Il rappelle que cette méthode a déjà était utilisée pour lutter contre le coronavirus du Moyen-Orient, en 2013.

Ces médicaments repositionnés pourraient être utilisés en parallèle avec des antiviraux classiques.

L’épidémie de coronavirus continue de se propager, alors que les autorités chinoises annonçaient ce samedi 34.500 cas de coronavirus 2019-nCoV, pour un bilan de 724 morts. En France, la ministre de la Santé Agnès Buzyn révélait l’existence de cinq nouveaux cas, се qui porte à porte à 11 le nombre des personnes infectées dans le pays.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Tags:
Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), médecine, traitement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook