France
URL courte
3213
S'abonner

Un détenu déjà connu pour des faits de violence en prison s’en est pris à un surveillant, à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône, ce samedi, selon le syndicat UFAP-UNSa Justice.

Un détenu a tenté de s’en prendre à un surveillant avec une arme artisanale, à la prison de Villefranche-sur-Saône, rapporte le syndicat UFAP-UNSa Justice dans un communiqué. Le prisonnier a d’abord simulé une tentative de suicide, en se coupant légèrement le bras droit. Il a ainsi été pris en charge par l’infirmerie. 

Après avoir été soigné, il a alors tiré de ses sous-vêtements un stylo aiguisé, pour «tenter de porter des coups à la gorge et au cou du premier surveillant», détaille le syndicat.

Les autres surveillants présents sont alors immédiatement intervenus pour porter assistance à leur collègue et déclencher l’alarme. Le personnel pénitentiaire ayant assisté aux faits s’est dit «choqué par la violence de cette agression». Plusieurs surveillants se sont fait prescrire une semaine d’ITT.

Un détenu «fou dangereux»

Le détenu avait été transféré récemment depuis la maison d’arrêt de Lyon-Corbas. Il s’était déjà fait remarquer pour des violences dans cet établissement, comme le rapportait le syndicat FO Pénitentiaire début février. Il avait alors agressé un surveillant-stagiaire, tentant de le poignarder au visage avec un couteau de «type opinel». La victime avait dû être transférée aux urgences, «pour des plaies à la pommette, l'arcade sourcilière et la nuque».

Dans un récent communiqué, l’UFAP-UNSa Justice demande à ce qu’une enquête soit ouverte pour déterminer «ce qui a mené au renouvellement d’un tel geste de la part de ce détenu».

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
gardiens de prisons, détenus, maison d'arrêt, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook