France
URL courte
30824
S'abonner

Devant la juge d’instruction, Michel Fourniret a reconnu avoir tué Estelle Mouzin, selon les informations du Point. Le tueur en série avait été mis en examen en novembre 2019 dans le cadre de l’affaire Mouzin, mais son nom était régulièrement cité dans l’enquête depuis la disparition de cette petite fille en 2003, alors âgée de neuf ans.

Interrogé par la juge Sabine Kheris depuis le mercredi 4 mars dans le cadre de l’affaire Estelle Mouzin, Michel Fournirait a fini par avouer le meurtre de cette petite fille âgée de neuf ans au moment de sa disparition en 2003, selon les informations du magazine Le Point. Les auditions se sont poursuivies jusqu’au vendredi 6 mars, sans savoir si le tueur en série avait fourni des détails sur les lieux ou les circonstances du crime.

«L’ogre des Ardennes» avait été mis en examen le 27 novembre 2019 pour «enlèvement et séquestration suivis de mort». Il s’agissait de sa première interpellation officielle dans cette affaire, alors que son nom y était régulièrement mêlé depuis le début de l’enquête, il y a 16 ans. Pendant toutes ces années, Michel Fourniret n’a cessé de nier toute implication dans la disparition d’Estelle Mouzin à Guermantes, en Seine-et-Marne.

Ses aveux devraient donc mettre fin à cette longue enquête. Les parties civiles n’ont pas réagi «par respect pour la famille d’Estelle», a précisé Le Point.

Un alibi qui ne tient plus

Cependant, les soupçons à son encontre s’étaient renforcés en janvier dernier lorsque son ex-épouse, Monique Olivier, avait déclaré devant la juge que c’était bien lui qui avait tué la fillette. Auparavant, l’alibi de Michel Fourniret reposait sur un appel téléphonique passé depuis son domicile, en Belgique, au moment des faits, avéré par les relevés téléphoniques.

Mais son ex-femme a nié cette version, affirmant qu’elle avait elle-même passé ce coup de fil à sa demande, qui avait pour unique but de le dédouaner. Les jours et semaines avant la disparition d’Estelle Mouzin, Michel Fourniret était souvent absent, probablement occupé à faire du repérage sur les futurs lieux du crime, a témoigné Monique Olivier.

Michel Fourniret, âgé de 77 ans, a désormais avoué 11 meurtres. Il a déjà été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour dix d’entre eux, et est toujours soupçonné dans d’autres affaires. Toutes ses victimes étaient des femmes ou des jeunes filles qu’il a tuées en France et en Belgique.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Gorbatchev reçoit un message de Biden
Tags:
tueur en série, Belgique, France, enquête, procès, disparition, meurtre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook