France
URL courte
6726174
S'abonner

De vives tensions sont apparues à Lyon dans le cadre de l’acte 69 des Gilets jaunes. Sur la place Bellecour, un adolescent a été touché à la tête par un tir de LBD, il souffre d’une double fracture de la mâchoire. Une vidéo du choc a été publiée sur les réseaux sociaux.

Le 69e samedi de mobilisation des Gilets jaunes à Lyon a été particulièrement violent. Selon la préfecture, contactée par l’AFP, 24 policiers ont été blessés. Du côté des manifestants, 20 cas ont été recensés, selon les secouristes sur place. Un cas particulièrement sérieux a été relayé sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un adolescent de 16 ans qui a subi une double fracture de la mâchoire après avoir été touché par un tir de LBD. Une vidéo montre l’intervention des secours, sur la place Bellecour.

Selon le père de la victime, interrogé par l’AFP, les forces de l’ordre ont gêné l’arrivée des secours. Il a affirmé son intention de porter plainte. Dans la soirée, sa mère a publié un texte sur Facebook, accompagné de photos révélant l’état de son fils.

Le post Facebook du compte de Stéphanie Leloutre
Le post Facebook du compte de Stéphanie Leloutre

Violences et dégradations

Des centaines de personnes s’étaient retrouvées à Lyon pour l’acte 69 des Gilets jaunes, en référence au numéro 69 du département du Rhône. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de lances à eau en réponse aux jets de projectiles des manifestants, notamment des bouteilles en verre et des pavés.

Deux banques ont été dégradées dans une rue menant à la place Bellecour, où des individus ont ensuite mis le feu à des parasols de terrasses. Sept personnes ont été arrêtées. La préfecture a indiqué qu’il s’agissait de «manifestants très radicaux qui veulent dégrader et s’en prendre aux forces de l’ordre», tandis que les protestataires ont affirmé que la police les avait provoqués.

Des faits similaires trois mois plus tôt

Toujours à Lyon, le 6 décembre, un lycéen de 15 ans avait également été touché au LBD au niveau de la joue, alors que celui-ci n’était pas visé. Les faits se sont produits lors d’un blocage du lycée Ampère-Saxe. La victime est passée par six heures d’opération pour diverses fractures. Une enquête avait été ouverte pour déterminer les circonstances de cette intervention. Celle-ci avait été critiquée par les étudiants car effectuée sans sommation.

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
blessés, gilets jaunes, Lyon, LBD (lanceur de balles de défense), violences policières
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook