France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
36666
S'abonner

Un jour après que le ministre de la Culture Franck Riester a été diagnostiqué positif au coronavirus, un protocole de vigilance a été mis en place autour d’Emmanuel Macron. Plus aucune remise de décoration ne figure à son agenda alors que le filtrage des visiteurs et les visioconférences sont à l’ordre du jour.

Un protocole de vigilance a été mis en place autour du Président de la République pour filtrer au maximum les visiteurs qui ont accès à son bureau, rapportent les services politique de Franceinfo et de France Inter.

Selon ces médias, le Président va limiter sa présence dans les différents espaces de l'Élysée, salles de réunion et salles de réception. «Le rythme des réunions est allégé et le téléphone et la visioconférence sont privilégiés. Des salles seront dédiées à ces réunions, dans lesquelles les chaises seront espacées d'un mètre. Et chaque espace accueillant une réunion sera désinfectée. Le service de nettoyage lui doit désormais passer dans les bureaux deux fois par jour».

En outre, aucune remise de décoration ne figure à l’agenda présidentiel.

Selon l'Élysée, si l'un des membres de la présidence a été en contact avec une personne infectée, il sera mis en quinzaine.

«La vie continue»

Afin d’assurer le travail des missions, les collaborateurs de l'Élysée sont priés de travailler en binôme.

«La continuité de l'État est assurée, la vie continue», a assuré à Franceinfo une source à Matignon.

Le ministre de la Culture testé positif

Après que plusieurs députés et des employés de l'Assemblée nationale ont été infectés par le nouveau coronavirus, c’est le ministre de la Culture, Franck Riester, qui a lui aussi été testé positif à la maladie, ce lundi 9 mars.

Selon son cabinet, le ministre est «en forme» et se trouve à son domicile parisien.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
Covid-19, Elysée, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook