France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
12433
S'abonner

Face à la pénurie de matériel de protection en cette période de crise sanitaire, les vols de masques s’enchaînent en France. Plusieurs milliers ont été dérobés dans les entrepôts du CHU de Montpellier fin février-début mars.

Des masques de protection adaptés au coronavirus ont été dérobés dans le centre hospitalier universitaire (CHU) de Montpellier entre fin février et le 5 mars. Selon Métropolitain, il s’agit de 11.400 masques chirurgicaux et de 1.200 masques de type FFP2.

En outre, du gel hydroalcoolique a également été volé.

Sollicitée par Métropolitain, la direction générale du CHU a révélé qu’une plainte contre X avait été déposée au commissariat central.

Une enquête a été ouverte et confiée à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Hérault. Des vols en interne ne sont pas exclus, tout comme la piste d’auteurs venus de l’extérieur.

Les vols s’enchaînent

Invité sur Europe 1 ce mercredi 18 mars, le chef de service de l'unité des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Tenon de Paris, Gilles Pialoux, a confié qu’un transporteur de masques FFP2 avait été braqué à la sortie de son dépôt il y a trois ou quatre jours. 20.000 masques ne sont pas arrivés à cause de ce vol.

Pour le président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, c’est «un pur scandale que des salopards volent des masques aujourd'hui», en cette période de crise sanitaire.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
épidémie, Covid-19, masques, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook