France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (164)
571546
S'abonner

Plusieurs individus ont violé les mesures de confinement en banlieue parisienne en organisant un barbecue. Ce n’est pas la première fois que des événements du genre se produisent ces dernières semaines.

Trois individus ont été interpellés par la police mardi 24 mars pour avoir enfreint les règles de confinement en organisant un barbecue, rapporte Le Parisien. Les faits se sont déroulés à Mantes-la-Jolie: trois jeunes de 17 à 19 ans sont montés sur le toit d’un immeuble pour se réunir autour d’un braséro. Des passant les ont aperçus et ont alerté les forces de l’ordre qui ont interrompu leur «apéro anti-confinement».

«C'est comme cela qu'ils appellent ces barbecues sauvages sur le toit des tours. Ils sont passés par les trappes d'accès aux toits, réservées au bailleur et aux services de secours et ont embarqué avec eux un barbecue et de quoi passer une fin de journée au calme, sans se soucier des mesures de confinement», déclare au Parisien un fin connaisseur de la cité.

De nombreux événements similaires

Les trois individus ont finalement été placés en garde-à-vue pour «occupation illégale des parties communes», rapporte le quotidien.

Des faits similaires s’étaient déjà déroulés la semaine passée. Mercredi dernier, une douzaine de personnes avaient écopé d’une amende totale de 1.600 euros pour avoir organisé un barbecue dans la commune de Creil. La veille, une cinquantaine de jeunes s’étaient réunis près de Rouen, là encore autour d’un barbecue. Des heurts s’étaient produits avec les forces de l’ordre qui avaient essuyé des tirs de feux d’artifices.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (164)

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
Mantes-la-Jolie, banlieue, amende, confinement, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook