France
URL courte
6012716
S'abonner

En raison de la pandémie de Covid-19, Paris a pris la décision de retirer ses militaires d’Irak où ils avaient été déployés dans le cadre de la lutte contre les djihadistes de Daech*.

La France retirera toutes ses troupes déployées en Irak jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi 25 mars le ministère des Armées.

«En coordination avec le gouvernement irakien, la coalition [anti-Daech*] a décidé d’ajuster son dispositif en Irak et de suspendre provisoirement ses activités de formation des forces de sécurité irakiennes, compte tenu notamment de la crise sanitaire», annonce un communiqué du chef d'état-major des Armées, repris par Reuters..

L'état-major, prenant acte de cette décision, précise que la France a décidé «de rapatrier jusqu’à nouvel ordre le personnel de l’opération Chammal déployé en Irak dans ce cadre».

Ce rapatriement doit commencer jeudi 26 mars et concernera «la centaine de soldats engagée dans le pilier "formation" auprès de l’armée irakienne, ainsi que les éléments de soutien national stationnés au sein de l’état-major de l’Opération Inherent Resolve (OIR) à Bagdad».

L'Armée française précise tout de même qu’elle poursuivra ses opérations aériennes contre l'organisation djihadiste.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Tags:
Daech, France, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook