France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
23715
S'abonner

Christophe Castaner a félicité les Français pour leur respect du confinement, alors que les chiffres laissent présager un certain «relâchement». En effet, l’application Covimoov, qui se base sur les données de plusieurs applications mobiles, montre que ceux-ci se sont déplacés davantage durant la troisième semaine de confinement.

Alors que les Français respectaient assez bien le confinement le 26 mars, lors de la deuxième semaine, il n’en a pas été de même la troisième, comme le démontre la carte des déplacements publiée dans le Journal du Dimanche (JDD) le 5 avril. Les données ont été récoltées via l’application Covimoov, qui se base sur plusieurs applications pour smartphones et permet ainsi de calculer un taux de déplacement en voiture selon les départements.

Ces chiffres montrent que les Français se sont quelque peu «relâchés» durant la troisième semaine de confinement. En temps normal, ils se déplaçaient en moyenne 24 fois par semaine, a indiqué le JDD. Ce chiffre est tombé à huit le 19 mars, soit deux jours après l’annonce d’Emmanuel Macron, mais il est remonté à 11-12 durant la semaine du 30 mars.

Cette tendance s’explique par «un léger relâchement dans les zones touristiques», a confié Antoine Couret, président de la société Geo4cast qui a développé l’application. «Des déplacements plus nombreux dans certaines zones s’expliquent probablement aussi par une reprise de l’activité économique», a-t-il souligné.

Pas de départ en vacances

Le week-end dernier était particulièrement craint par le gouvernement, non seulement en raison d’une météo plus favorable, mais aussi car il s’agissait du début des vacances scolaires en Île-de-France et en Occitanie. Plus de 160.000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour décourager toute intention de départ.

Au total, 1,4 million de contrôles ont été effectués en trois jours, a annoncé Christophe Castaner, qui a félicité les Français ce lundi pour avoir «respecté la règle et respecté le confinement», ajoutant que «le relâchement, c’est l’allié du Covid».

Le rythme des décès et des hospitalisations ralentit dans le pays, mais le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, refuse la notion de pic de l’épidémie et affirme que ce chiffre «descendra lentement» . «Le déconfinement n'est pas à l'ordre du jour, l'échéance n'est pas fixée», a quant à lui rappelé le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Tags:
confinement, statistique, application, vacances, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook