France
URL courte
402325
S'abonner

Les tests effectués à bord du porte-avions français Charles-de-Gaulle ont confirmé 50 cas positifs au coronavirus, a annoncé le 10 avril le ministère français des Armées, précisant que trois marins avaient été évacués par voie aérienne vers l'hôpital de Toulon via Lisbonne.

Le ministère français des Armées a confirmé ce vendredi 10 avril, au moins 50 cas positifs au coronavirus à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle.

«Suite à l'annonce d'une suspicion de cas de Covid-19 parmi l'équipage du porte-avions Charles-de-Gaulle, une équipe médicale du service de santé des armées a été envoyée à bord», a fait savoir le ministère dans un communiqué. «Les résultats des 66 tests réalisés ont conclu à la présence de 50 cas de Covid-19 à bord».

Selon le communiqué, trois marins ont été évacués «à titre préventif» vers l’aéroport de Lisbonne, au Portugal avant d'être transférés à l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Sainte-Anne, à Toulon.

Le 8 avril, le ministère des Armées a annoncé dans un communiqué qu'une quarantaine de marins du porte-avions  portaient depuis peu des «symptômes compatibles» avec le coronavirus. Les marins ont été placés en confinement isolé, «par mesure de précaution vis-à-vis du reste de l’équipage».

Le porte-avions était dans sa phase de retour vers la Méditerranée après une mission débutée le 21 janvier 2020 marquée par son engagement au sein de l’opération Chammal. Il a été décidé d’anticiper son retour à Toulon, initialement prévu le 23 avril.

Il y a actuellement 1.760 personnes à bord du Charles de Gaulle, 1.200 marins et 560 membres de l'état-major et du groupe aérien embarqué (dont 20 Rafale).

Le coronavirus à bord du Theodore Roosevelt

Début avril, l’US Navy a commencé à évacuer les trois quarts de l'équipage du Theodore Roosevelt, un porte-avions nucléaire immobilisé à Guam depuis le 28 mars, peu après la découverte de trois cas de Covid-19 à bord.

Plus de 200 membres de l'équipage ont été testés au Covid-19, selon les dernières informations de l’US Navy.

Le secrétaire à l'US Navy Thomas Modly, vivement critiqué pour sa gestion de la crise provoquée par la contamination au coronavirus du porte-avions, a démissionné, a annoncé le 7 avril le secrétaire américain à la Défense Mark Esper.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Tags:
Charles de Gaulle (porte-avions), porte-avions, Forces armées, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook