France
URL courte
363617
S'abonner

Dans la nuit du 16 au 17 avril, les forces de l’ordre ont été attaquées à Mantes-la-Jolie et à Trappes, dans les Yvelines. Les policiers ont été ciblés alors qu’ils effectuaient un contrôle de confinement et venaient sécuriser une intervention des pompiers. Pour se défendre, les fonctionnaires ont dû utiliser un lanceur de grenades de dispersion.

De nouvelles violences envers les forces de l’ordre ont eu lieu dans les Yvelines dans la nuit du 16 au 17 avril. Des policiers ont été agressés à Mantes-la-Jolie et à Trappes, rapporte Le Parisien.

Selon le quotidien, à 18h00, un équipage a été ciblé par des jets de pierres, provenant d’un groupe de dix individus, alors qu’ils effectuaient des contrôles de confinement rue du docteur Broussais, dans le quartier du Val-Fourré.

Les fonctionnaires ont répliqué en utilisant un lanceur de grenades de dispersion Cougar.

Un peu plus tard, vers 3h30, la lunette arrière de la voiture de police a été endommagée par une pierre alors que les forces de l’ordre intervenaient sur un rassemblement rue Bossuet. La police a également fait usage d’un lanceur de grenades pour disperser les individus.

Des incidents à Trappes

D’après le média, des fonctionnaires en patrouille à pied ont été ciblés par un œuf à Trappes, sans être atteints, square Louis-Pergaud.

Quelques heures plus tard, les pompiers ont été appelés pour éteindre un conteneur de poubelles en feu, square de la commune de Paris. Les fonctionnaires de la Brigade anticriminalité (BAC) se sont rendus sur place pour sécuriser cette intervention. Ces derniers ont alors été attaqués par une dizaine de personnes et visés par sept tirs de mortiers de feu d’artifice. Les policiers ont aussi jeté une grenade de désencerclement et utilisé un lanceur Cougar pour se défendre.

Le Parisien indique que des fonctionnaires du commissariat ainsi qu’une brigade canine ont été envoyés en renfort pour sécuriser les lieux et l’intervention des pompiers.

Un jet de cocktail Molotov au Havre

Auparavant, des forces de l’ordre avaient été ciblées par un jet de cocktail Molotov alors qu’elles venaient sécuriser une intervention de pompiers au Havre, en Seine-Maritime.

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
grenades lacrymogènes, pompiers, intervention, confinement, Yvelines, projectiles, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook