France
URL courte
51416
S'abonner

Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 6 mai son intention de prolonger de 12 mois, jusqu'à août 2021, les droits des intermittents du spectacle à l'assurance-chômage, lourdement touchés par les conséquences financières de l'épidémie de Covid-19 en France.

S’exprimant lors d'une réunion avec des artistes de divers secteurs, le Président français a annoncé ce mercredi 6 mai une «année blanche» pour les intermittents.

«Je veux qu'on s'engage à ce que les artistes et techniciens intermittents soient prolongés d'une année au-delà des six mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée, c'est-à-dire jusqu'à fin août 2021», a-t-il déclaré.

Le chef de l'État s'est dit convaincu qu'il allait «donner suffisamment confiance pour que quasiment, on n'en ait pas besoin».

«On va donner avec beaucoup de projets les heures qui permettront à tous ces artistes et techniciens de ne pas activer ces dispositifs», a-t-il ajouté.

En outre, il a plaidé pour qu’un fonds d'indemnisation soit mis en place pour les séries et tournages de cinéma qui ne peuvent être réalisés en raison de l’épidémie.

«Il faut que les lieux de création revivent»

Emmanuel Macron a souligné la nécessité de ce que les «lieux de création revivent» mais qu’ils s’adaptent à partir du 11 mai aux contraintes de l'épidémie pour que le coronavirus «ne recircule pas à toute vitesse».

«On doit pouvoir rouvrir les librairies, les musées sans qu'il y ait trop de brassages, les disquaires, les galeries d'art», et les théâtres doivent pouvoir «commencer» à fonctionner et répéter, a affirmé Emmanuel Macron, cité par l’AFP.

Et de préciser:

«On aura un point fin mai et début juin. On va regarder comment on peut articuler les choses avec le public».

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Tags:
chômage, assurance, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook