France
URL courte
18667
S'abonner

Alors qu’Édouard Philippe se prépare à dévoiler ce jeudi les détails du déconfinement prévu pour le 11 mai, la police nationale rappelle aux Français l’interdiction de partir en vacances. 

Le ministre français de la Santé a récemment reconnu que surmonter la crise du coronavirus demanderait des efforts. Il a ajouté que l’objectif était d’avoir de moins en moins de contaminations par jour.

La police nationale a ainsi prévenu les Français de l’interdiction des déplacements durant les week-ends. 

Sur son compte Twitter, elle a précisé que même les vacances de trois jours étaient interdites, ajoutant qu’«aucun relâchement ne sera toléré».

La police a rappelé que les sorties étaient autorisées si elles étaient strictement nécessaires et dans les cas dérogatoires prévus. De plus, elle a rappelé la nécessité d’avoir une attestation en règle et l’importance de respecter les gestes barrières. 

En cas de non-respect des mesures de confinement, il faudra payer une amende de 135 euros pour la première violation, de 200 à 450 euros pour une récidive dans les quinze jours et de 3.750 euros, en plus d’être passible de six mois de prison, pour la verbalisation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours.  

La préparation du déconfinement

Le gouvernement dévoilera ce 7 mai les derniers détails de la remise à la normale du pays

Plus de 25.800 décès

En France, 137.150 personnes ont été contaminées par le Covid-19, selon les estimations du ministère de la Santé. Le nombre de morts est 25.809, dont 16.237 dans les hôpitaux et 9.572 dans les établissements sociaux.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
vacances, police, déconfinement, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook