France
URL courte
84040
S'abonner

Après les rassemblements de la première nuit suivant la mort tragique du jeune Sabri, 18 ans, la ville d'Argenteuil est de nouveau le théâtre d'actions protestataires ce lundi 18 mai.

Deux jours après le décès du jeune Sabri, des dizaines de personnes se sont rassemblées de nouveau dans les rues d'Argenteuil où les forces de l'ordre sont présentes en nombre.

Des feux d'artifice ont été lancés dans le cadre de cette action de protestation.

Le 17 mai, une cinquantaine de personnes sont descendues dans les rues d'Argenteuil (Val-d’Oise) pour exprimer leur colère quant à la mort du jeune homme de 18 ans qui s'était tué dans un accident de moto la nuit précédente, pendant qu'une voiture de la BAC circulait dans le même quartier. Selon ses proches qui exigent des explications, les forces de l'ordre auraient pu provoquer sa mort.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès, a annoncé le parquet de Pontoise. La victime est décédée «des suites d’un traumatisme cranio-facial dû au choc contre le poteau en béton».

À en juger par les premières constatations du parquet, le jeune homme n’était pas poursuivi par la voiture de police qui était à proximité et une expertise confirme l’absence de choc entre les deux véhicules.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
police, décès, moto, Argenteuil, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook