France
URL courte
241753
S'abonner

Après le décès de George Floyd aux États-Unis, Omar Sy a décidé de s’engager dans un combat contre les discriminations et les violences policières en soutien à la famille d’Adama Traoré. Ainsi, sa pétition lancée le 4 juin qui accompagne une tribune sur le site de l’Obs a recueilli déjà plus de 130.000 signataires.

Plus de 130.000 personnes ont déjà signé la pétition lancée jeudi 4 juin par Omar Sy accompagnant une tribune intitulée «Réveillons-nous» dans les colonnes de l’Obs, où il appelle ses concitoyens à avoir «le courage de dénoncer les violences policières».

«J'ai marché pour George Floyd aux États-Unis. Le nom de George Floyd en charriait bien d'autres en écho dans ma tête. Celui d'Adama Traoré, en France», indique l’acteur qui réside à Los Angeles en Californie depuis 2012.
«La mort d’Adama Traoré est aussi injuste et indigne que celle de George Floyd. Je me réjouis qu’on en prenne conscience aujourd’hui, je me réjouis de voir des dizaines de milliers de personnes venues de tous horizons sociaux entourer de leurs forces les proches d’Adama Traoré, ses frères, sa sœur, Assa».

L’acteur avait soutenu la famille d’Adama en mars 2019 après la publication d’un rapport médical contredisant les conclusions de l’enquête, qui indiquait une pathologie rare du jeune homme comme cause de la mort. Il a depuis accompagné sa sœur dans sa quête de justice. Mais il note: «Pendant quatre ans, cette famille a résisté dans une trop grande solitude, face à l’injustice, face à l’inertie de l’institution judiciaire, face à l’indifférence des pouvoirs publics».

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Merci à Omar Sy et les siens pour leur présence et leur soutien dans notre quête de vérité. Merci pour mon frère, merci pour Adama @omarsyofficial & Hélène Sy ❤️💪🏾

Публикация от Assa Traore (@assa.traore_)

Des rassemblements à Paris

Au moins 20.000 personnes ont manifesté mardi 2 juin à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, jeune noir mort en 2016 après une interpellation. Le rassemblement a dégénéré et a été émaillé de tensions entre manifestants et forces de l’ordre qui ont fait usage du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

En réponse, le préfet de police de Paris Didier Lallement a interdit des rassemblements prévus ce samedi 6 juin contre les violences policières sur l'esplanade du Champ de Mars, ainsi que deux rassemblements devant l'ambassade des États-Unis en hommage à George Floyd, et qui ont été maintenus par leurs organisateurs.

 

Lire aussi:

Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Les USA échouent à imposer leurs vues sur l’Iran au Conseil de sécurité de l’Onu
Un outil de «pistage»? À quoi sert en réalité la puce RFID de certains masques
Tags:
Californie, George Floyd, Adama Traoré, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook