France
URL courte
3119104
S'abonner

La manifestation autorisée en faveur de la régularisation des sans-papiers s’est déroulée à Paris, où la préfecture de police en a interdit certaines autres.

L’appel a été lancé au niveau national pour la régularisation des sans-papiers et émane de plusieurs collectifs et de la Marche des solidarités. Outre Paris, les rassemblements sont ainsi prévus dans plusieurs villes: Marseille, Lyon, Rennes, Lille, Toulouse, Grenoble, Strasbourg, Nantes...

Dans la capitale, le cortège s'est élancé à 14h00 de la place de la Nation afin de gagner Stalingrad. De nombreux manifestants arboraient une pancarte jaune avec le dessin d'un homme poing levé. «Régularisation des sans-papiers. Fermeture des CRA (Centres de rétention administrative, ndlr). Logement pour tout.e.s», pouvait-on lire parmi la foule de plusieurs milliers de personnes.

  • Rassemblement à Paris en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 20 juin
    Rassemblement à Paris en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 20 juin
    © Sputnik .
  • Rassemblement à Paris en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 20 juin
    Rassemblement à Paris en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 20 juin
    © Sputnik .
1 / 2
© Sputnik .
Rassemblement à Paris en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 20 juin

Les manifestants venus honorer la mémoire de Lamine Dieng, un Franco-Sénégalais de 25 ans décédé en 2007 après son arrestation à Paris, se sont à un moment approchés du cortège pour la régularisation des sans-papiers, mais les forces de l’ordre les ont empêchés de se joindre à ces derniers.

Les deux flux se sont malgré tout mêlés et ont poursuivi le trajet côte à côte.

La préfecture de police de Paris a autorisé la mobilisation, tout comme celle contre les violences policières, après que des «engagements sur le respect des règles sanitaires» ont été pris par les organisateurs, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Tags:
manifestation, Paris, violences policières, régularisation, sans-papiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook