France
URL courte
7318
S'abonner

Un gardien de la prison de Nevers âgé de 49 ans s’est enfermé dans l’armurerie de l'établissement avant de retourner contre lui son arme de service.

Un surveillant de la maison d’arrêt de Nevers, dans la Nièvre, s’est suicidé ce vendredi 19 juin avec son arme de service, rapporte La Dépêche en se référant à l’administration pénitentiaire.

Selon ses informations, l’homme âgé de 49 ans, en arrêt de travail pour des raisons physiques et non psychologiques, s’est rendu à la prison avant de se retrancher dans l’armurerie pour y commettre son geste.

«Un agent expérimenté et très apprécié»

L’administration pénitentiaire «s’associe à la douleur de la famille et de ses collègues de la maison d'arrêt. C’était un agent expérimenté et très apprécié de tous».

Le directeur régional adjoint s'est rendu sur place ainsi que le psychologue du personnel, qui devait rester autant que nécessaire, selon La Dépêche. Une minute de silence en hommage au défunt a été observée ce samedi matin dans l’établissement, précise l’administration pénitentiaire.

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Tags:
arme de service, prison, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook