France
URL courte
271363
S'abonner

Alors que Didier Raoult devra être entendu le 24 juin par la commission parlementaire sur la gestion de la crise du coronavirus, il a affirmé à La Provence que le nombre de morts aurait pu être divisé par deux «si on n’avait pas eu peur» et «si on l’avait écouté».

Dans une interview accordée au quotidien La Provence, Didier Raoult a critiqué la gestion de la crise du coronavirus. Selon lui, la «surmortalité» en France aurait pu être évitée.

«La gestion de la maladie fait qu’au final il y a deux fois plus de morts. Et que parmi ces morts, plus de la moitié l’ont été, non pas en raison de la mauvaise gestion médicale, ni du Covid, mais du bordel qu’on a foutu dans la santé, car en pratique on n’a pas soigné les gens», a déclaré M.Raoult.

Et d’ajouter: «Si on n’avait pas eu peur, on aurait eu deux fois moins de morts, si on m’avait écouté, on aurait eu deux fois moins de morts».

«La plus grande faute gouvernementale»

En pointant l’absence de «véritable programme réfléchi sur le devenir de la recherche hospitalière et médicale», Didier Raoult s’en est pris également au conseil scientifique qui selon lui n’a pas fait les bons choix.

«Si cela avait été un vrai conseil scientifique, on aurait fait des sondages dans quatre ou cinq endroits pour mesurer la cinétique de l’épidémie. On aurait eu des chiffres plutôt que des fantasmes», a-t-il lancé.

«La plus grande faute gouvernementale ne concerne pas les décisions sur la chloroquine. Ils ont été embarqués dans une histoire dont ils n’arrivaient plus à se sortir, dans l’émotion, ils étaient dans la surréaction. En revanche, on a fait tout l’inverse de ce que l’on doit faire dans le traitement des maladies infectieuses», a conclu Didier Raoult.

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
épidémie, virus, Covid-19, Didier Raoult, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook