France
URL courte
18947
S'abonner

Le défenseur central du Paris FC, Axel Bamba, est accusé d’avoir dégradé la voiture d’un policier ainsi que d’outrage et d’actes d’intimidation. Interpellé à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et placé en garde à vue, il a été remis en liberté et sera jugé le 18 août prochain au tribunal de Créteil. Le suspect affirme avoir reçu des insultes.

Dans la nuit du 21 au 22 juin, Axel Bamba, footballeur de 20 ans du Paris FC (Ligue 2), a été interpellé et placé en garde à vue à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), après s’en être pris à deux policiers qui rentraient chez eux, relate Actu 17.

Ces derniers, du commissariat du XIIe arrondissement de Paris, se dirigeaient vers leur domicile, en covoiturage, vers 3 heures du matin. Lorsqu’ils sont arrivés à Créteil, au carrefour Pompadour, le policier au volant a vu que les phares de la voiture derrière lui étaient réglés trop haut.

Arrêté au feu rouge à côté du véhicule du fonctionnaire, ce dernier a décidé de le prévenir. Mais l’automobiliste s’est emporté, selon les deux policiers. 

«Je m’en bas les couilles, tu vas faire quoi», a-t-il dit. Le policier lui a annoncé sa qualité. Le feu est ensuite passé au vert, la discussion s’est terminée.

La situation dégénère

Par la suite, le footballeur a tenté d’arrêter la voiture des fonctionnaires, selon eux. Quelques minutes plus tard, les deux véhicules se sont de nouveau retrouvés côte à côte, en roulant. Le suspect a lancé un projectile sur la voiture du policier. Elle a été légèrement endommagée.

Il a ensuite lancé un second projectile, ce qui a causé un nouvel impact. Les fonctionnaires ont alerté leurs collègues. Une patrouille s’est rendue sur place et a interpellé le jeune. 

«Bande de fils de p*te, Paris c’est petit, nous allons nous retrouver, ça ne va pas en rester là», aurait lancé le sportif. Il a été placé en garde à vue.

Version niée

Les fonctionnaires ont affirmé lors de leur audition que le défenseur avait bien entendu et compris qu’ils étaient policiers. Bamba a pour sa part indiqué qu’il avait reçu des insultes. Cette version a été démentie par les deux victimes.

Axel Bamba a été remis en liberté et sera jugé le 18 août prochain au tribunal de Créteil.

Lire aussi:

Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
Tags:
police, policier, football, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook