France
URL courte
112468
S'abonner

Tandis que le footballeur Michel Platini impliqué dans des affaires liées à la Fifa, affirme qu’Emmanuel Macron lui avait promis de «l'aider» judiciairement -selon Mediapart qui se réfère à des écoutes judiciaires-, l’Élysée le dément.

Tandis que le footballeur Michel Platini impliqué dans des affaires liées à la Fifa, affirme qu’Emmanuel Macron lui avait promis de «l'aider» judiciairement -selon Mediapart qui se réfère à des écoutes judiciaires-, l’Élysée le dément.

En outre, Mediapart évoque d'autres informations -notamment en mentionnant l’organisateur de l'entrevue, le journaliste Jacques Vendroux- selon lesquelles le footballeur avait déjà discuté en mars 2018 de ses déboires judiciaires lors d’un entretien confidentiel avec Emmanuel Macron. Le média précise que l’Élysée pour sa part dément le fait que ce sujet ait été abordé au cours de cet échange.

«Le Président de la République, qui a de l’intérêt pour le football, a reçu le joueur de football, l’icône Michel Platini, mais en aucun cas le justiciable Michel Platini. Le Président sait parfaitement qu’il ne peut pas évoquer le dossier individuel d’un justiciable», indique la présidence de la République à Mediapart.

Par ailleurs, le média rappelle le discours du Président français de novembre 2019, diffusé par RTL, où il était intervenu publiquement en lien avec l’affaire Platini, manifestant son «amitié» au footballeur et expliquant qu’il comprenait «le sentiment d’injustice» que ressentait la légende tricolore face à ses démêlés judiciaires.

L’affaire Platini

Michel Platini est impliqué dans une affaire de corruption concernant l’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar et mis en cause par la justice française.

L’ancien président de la Fifa Joseph Blatter a reconnu dans son livre que ses collègues du comité exécutif (Exco) ont mis de côté le fait que le Qatar n'était pas en mesure d'accueillir une Coupe du monde. Il allègue que la victoire du Qatar résulte d'une «combinaison de collusions et de pressions politiques» exercée par Michel Platini, ancien président de l'UEFA, qui était membre de ce comité.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
Michel Platini, Qatar, justice, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook