France
URL courte
24592
S'abonner

Selon les collaborateurs d’Édouard Philippe interrogés par Le Parisien, une dizaine de minutes après la démission de ce dernier, la direction leur a demandé de «faire les cartons, rendre les téléphones et nettoyer les ordinateurs», en leur conseillant de se rapprocher de Pôle emploi.

Le remaniement du gouvernement a mis de nombreux collaborateurs de la majorité dans une situation difficile. Certains n’ont pas caché leur colère auprès du Parisien.

«On est tous dans l'expectative. On s'envoie des messages entre nous, pour essayer de savoir qui pourrait entrer ou sortir. Mais le Président verrouille tout», a indiqué au média une secrétaire d'État, qui craint «un grand chambardement» avec l’arrivée du nouveau Premier ministre et son gouvernement dont la composition doit être annoncée ce lundi.

Avenir des collaborateurs de Philippe

Quel avenir s’annonce pour les collaborateurs de l’ex-Premier ministre Édouard Philippe? Pour certains, le départ de Matignon a été particulièrement violent.

«Vendredi matin, dix minutes après le communiqué annonçant le départ d’Édouard Philippe, la direction des services administratifs de mon ministère nous demandait de faire les cartons, rendre les téléphones et nettoyer les ordinateurs. Une heure plus tard, je n'avais déjà plus accès à aucun dossier et on me conseillait de me rapprocher de Pôle emploi…», a raconté au Parisien l'un d'eux.

Composition du nouveau gouvernement Castex

Après la nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre, vendredi 3 juillet, en remplacement d'Édouard Philippe, la liste des ministres du nouveau gouvernement sera dévoilée ce lundi par l’Élysée. Il s'agira de la nomination d’une vingtaine de ministres et ministres délégués, a précisé l’administration du Président.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Tags:
collaboration, Jean Castex, Édouard Philippe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook