France
URL courte
29852
S'abonner

Nicole Belloubet a fait montre de son émotion au moment de quitter son poste de garde des Sceaux au profit d’Éric Dupond-Moretti. Le profil de son successeur ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique.

La passation de pouvoir au ministère de la Justice a été marquée par l’émotion de Nicole Belloubet, remettant son poste entre les mains de son successeur Éric Dupond-Moretti. L’ancienne ministre, écartée par le denier remaniement, a en effet conclu son discours de départ les larmes aux yeux et d’une voix étranglée.

«Vous allez continuer maintenant cher Éric, vous allez continuer avec tous ces gens, tous ces amis qui sont formidables. Je vous souhaite d’être heureux», a déclaré Nicole Belloubet avec difficulté.

L’ancienne pensionnaire de la Place Vendôme a ensuite procédé à la traditionnelle remise des sceaux, tournant un instant le dos au public pour masquer son embarras. Elle a ensuite cédé la parole à Éric Dupond-Moretti.

Une nomination polémique

La nomination d’Éric Dupond-Moretti au poste de garde des Sceaux a suscité diverses réactions politiques.

Jean-Luc Mélenchon y a vu un signe d’espoir, expliquant qu’avec Darmanin nommé à l’Intérieur «ils doivent rétablir la dignité et l’honneur». D’autres, comme le député européen Gilbert Collard ont été plus critiques, dénonçant un «sacré coup de pied au c*** à la dignité des magistrats».

L’USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, avait pour sa part parlé d’une «déclaration de guerre à la magistrature», rapporte l’AFP.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Tags:
remaniement, justice, Eric Dupond-Moretti, Nicole Belloubet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook