France
URL courte
Par
494926
S'abonner

En réaction au projet proposé par Netanyahou d’annexer une partie importante de la Cisjordanie, le Président français lui a demandé le 9 juillet d’y renoncer lors d’un entretien téléphonique, indique un communiqué relayé par l’Élysée. Emmanuel Macron a également rappelé l’engagement de la France pour la paix au Proche-Orient.

Emmanuel Macron a demandé au Premier ministre israélien de renoncer à tout projet d'annexion de territoires palestiniens, une entreprise qui nuirait à la paix selon le Président français, a rapporté l'Élysée ce 10 juillet.

«Il lui a rappelé l'engagement de la France pour la paix au Proche-Orient et lui a demandé de s'abstenir de prendre toute mesure d'annexion de territoires palestiniens. Il a souligné qu'une telle mesure serait contraire au droit international et compromettrait la possibilité d'une solution à deux États comme l'établissement d'une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens», indique le communiqué rendant compte d'un entretien téléphonique qui a eu lieu entre les deux dirigeants le 9 juillet.

Lors du même entretien, M. Macron a «réitéré l'engagement indéfectible de la France pour la sécurité d'Israël et sa détermination à œuvrer pour l'apaisement des tensions au Moyen-Orient. Il a exprimé son attachement à l'amitié et à la confiance qui lient la France et Israël», assure l'Élysée.

Fin juin, Paris avait mis en garde Israël contre une telle annexion qui «affecterait» ses relations avec l'UE et avait souligné que Paris restait «déterminé» à reconnaître «le moment venu» l'État palestinien.

Plan d'annexion

Benyamin Netanyahou a présenté son plan d’annexion d’une partie importante de la Cisjordanie après s’être inspiré de celui proposé par le Président américain en janvier dernier.

Le projet ouvre la possibilité à Israël d'annexer des territoires palestiniens ainsi que d'étendre sa souveraineté sur la vallée du Jourdain. En outre, il comprend la reconnaissance de Jérusalem comme capitale unique et indivisible du pays. Le plan propose également la création d’un État palestinien démilitarisé, dont la capitale serait Abu Dis, dans la banlieue est de Jérusalem.

Selon Benyamin Netanyahou il ne s’agit pas d’une «annexion» mais d’une mise en pratique de la souveraineté.

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
Tags:
Proche-Orient, Cisjordanie, Benjamin Netanyahu, Israël, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook