France
URL courte
Par
12328
S'abonner

En revenant sur la vidéo où elle faisait semblant de tousser sur des gens pendant la Fashion Week, Carla Bruni a avoué au micro d’Europe 1 avoir été «complètement débile» parce qu’elle ne réalisait pas, «comme tout le monde», la gravité de la situation sanitaire.

Carla Bruni a commenté la vidéo qui a provoqué une vague d’indignations et dans laquelle elle fait semblant de tousser sur des gens peu avant la déclaration de l’état de pandémie par l’OMS.

Filmées lors de la Fashion Week de Paris, les images montrent l’ancienne Première dame, au milieu des gens, imiter une toux sans respecter les gestes barrières prescrits par les autorités sanitaires. La scène est précédée par ces mots: «On n’a peur de rien, on n’est pas féministe, on ne craint pas le coronavirus».

En revenant sur cette vidéo au micro d’Europe 1, l’actrice a reconnu son erreur en disant qu’elle avait été «complètement débile».

Insouciante à l’époque, comme les autres

«Très peu de gens étaient conscients. On était entassés par centaines. Et d’ailleurs, je pense que le virus commençait à peine son chemin en Europe. On n'avait aucune conscience», poursuit-elle.

​Carla Bruni a évoqué avoir réalisé la gravité de la situation «comme tout le monde, finalement assez tard». Elle a également pointé le fait que la vidéo ait été montée:

«J’ai fait une blague, mais après, la vidéo a été montée, remontée, de manière assez malveillante».

Ceci avait été évoqué dans une publication postée sur son compte Instagram deux semaines après les faits. Selon elle, c’est «un savant montage» qui «a donné un caractère ignoble» à sa plaisanterie. La chanteuse s’est publiquement excusée en expliquant avoir fait «preuve d’humour déplacé» qui avait pour but d’«amuser la galerie» et de «faire le show».

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
blague, Covid-19, pandémie, confinement, Carla Bruni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook