France
URL courte
8717
S'abonner

Une nouvelle étape de la décentralisation pour «réaffirmer les territoires» dans une loi organique a été proposée par Jean Castex lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale, ce 15 juillet. Les créations d'emplois se feront dans les services départementaux au lieu des administrations centrales, ce qui est «une révolution».

Le nouveau Premier ministre s’est prononcé pour une nouvelle étape de la décentralisation afin de «réaffirmer les territoires», lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale ce 15 juillet.

Un «droit à la différenciation» des territoires doit être «consacré dans une loi organique», a-t-il déclaré.

La «confiance dans les territoires suppose que le droit à la différenciation soit consacré dans une loi organique» et passe «par une nouvelle étape de la décentralisation», ainsi que «sur une évolution profonde de l'organisation interne de l'État», a annoncé le chef du gouvernement dans sa déclaration de politique générale.

Créations d'emploi

Toutes les créations d'emploi se feront dans les services départementaux et non pas dans les administrations centrales, a affirmé Jean Castex.

«Toutes les créations d'emploi qui seront autorisées par le projet de loi de finances pour 2021 seront affectées, sauf exception justifiée, dans les services départementaux de l'État et aucun dans les administrations centrales. C'est une révolution», a-t-il précisé.

«Juges de proximité»

Le Premier ministre a exprimé son intention de créer à partir de 2021 dans les territoires des «juges de proximité» dont la mission sera de réprimer «les incivilités du quotidien».

«Dans beaucoup de territoires, la petite délinquance, les petites incivilités, le tag, l'insulte, le petit trafic (...) se sont développés au point de gâcher la vie quotidienne des gens. Ils se sont développés car, faute de réponse judiciaire, une forme d'impunité s'est installée», a-t-il justifié.

Rénovation urbaine

Selon Jean Castex, la rénovation urbaine doit être démarrée dans 300 quartiers avant la fin 2021.

«S'agissant du plan de rénovation urbaine visant à restaurer la République dans les quartiers et à permettre l'émancipation de leurs habitants, il faut que d'ici la fin de l'année prochaine, les travaux aient effectivement démarré dans 300 des 450 quartiers concernés», a-t-il poursuivi.
Un investissement dans la recherche publique

Un «réinvestissement massif» de 25 milliards d'euros dans la recherche publique pour les 10 prochaines années a également été annoncé.

Parallèlement, il a souligné que la «première ambition» du gouvernement sera de «réconcilier ces Frances si différentes, les souder ou les ressouder».

Huit jours après sa nomination, Jean Castex précise les intentions de l'exécutif lors de sa déclaration qui sera suivie d'un débat durant deux heures et demie puis d'un vote.

Ces annonces sur la décentralisation surviennent au lendemain du discours du Président français qui s’est prononcé en faveur de plus de libertés et davantage de confiance pour les territoires. «Tout ne peut pas être décidé si souvent à Paris», a déclaré Emmanuel Macron, en précisant qu’il était important de libérer «la créativité et l’énergie du terrain».

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
décentralisation, déclaration, économie, crise, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook