France
URL courte
12410
S'abonner

La France créera un comité spécial chargé d'assurer la réalisation du plan de relance de l'économie française qui sera présenté le 24 août en conseil des ministres, a annoncé le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

Le plan de relance de l'économie française qui sera présenté le 24 août en conseil des ministres, aura un comité de suivi, a annoncé mercredi 22 juillet le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à l'issue d'une réunion de travail avec les partenaires sociaux.

Ce comité «se réunira au niveau technique de manière hebdomadaire, et au niveau des responsables syndicaux et patronaux ou au niveau ministériel sur une base mensuelle, pour assurer le suivi de la mise en place du plan de relance, corriger ce qui devra être corrigé [...] avec ce double objectif de créer des emplois et de relancer la croissance française», a expliqué M.Le Maire cité par l'agence France-Presse (AFP).

Il a précisé que les partenaires sociaux avaient accepté la mise en place d'un tel comité, auquel se joindront la ministre du Travail Elisabeth Borne et celle de la Transition écologique Barbara Pompili.

Le plan de relance, dont les grandes lignes ont été dévoilées la semaine dernière par le Premier ministre Jean Castex, comprend une enveloppe de 40 milliards d'euros pour le développement de l'industrie et 20 milliards pour la transition écologique.

«La priorité des priorités, c'est l'emploi», a souligné M.Le Maire face aux critiques de la CGT et de FO qui dénoncent l'absence de mesures salariales dans le projet. Le ministre de l'Économie a rappelé les primes pour le recrutement d'apprentis et les contrats de professionnalisation, ainsi que les exonérations de charges pour l'embauche de jeunes.

Il a aussi mentionné «l'activité partielle de longue durée, qui permet d'éviter des licenciements et de maintenir les salariés dans les entreprises».

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Erdogan s'en prend aux «vauriens» de Charlie Hebdo pour l'avoir caricaturé
Tags:
économie, relance, France, Bruno Le Maire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook