France
URL courte
414411
S'abonner

Sur fond de critiques des féministes qui l’accusent de «fémonationalisme», la ministre déléguée à la Citoyenneté a de nouveau évoqué l’importance d’expulser du territoire français les étrangers ayant commis des violences sexistes et sexuelles lors de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC Story jeudi 23 juillet.

Invitée dans l’émission Les Grandes Gueules sur RMC Story jeudi 23 juillet, Marlène Schiappa a souligné l’importance d’interdire l’entrée en France à un étranger qui a commis des violences sexistes ou sexuelles.

​«Lorsqu'un étranger commet des violences sexistes ou sexuelles, il doit cesser d'être accueilli en France!», déclare-t-elle avant de poursuivre: «Si la maison de votre voisin s’écroule, vous l’accueillez chez vous. Par contre, si ce voisin que vous accueillez commence à tabasser votre sœur, vous le foutez dehors».

La ministre déléguée indique qu’«il faut respecter les engagements de chacun» en estimant que la France «a besoin de davantage d’écoute».

Des féministes fustigent

Cette déclaration qui lui «semble du bon sens» est intervenue en réaction aux propos de «quelques féministes très radicales dans leurs actions anti-gouvernement, anti-tout», selon Marlène Schiappa, qui l’avaient accusée de «fémonationalisme», de promouvoir des «diversions xénophobes», de ressusciter la «double peine» dans une tribune parue le 15 juillet sur le site du Journal du Dimanche.

Leurs critiques s’étaient abattues sur la ministre déléguée à la Citoyenneté après son interview accordée le 12 juillet au Journal du Dimanche où elle a annoncé avoir obtenu en 2019 l'expulsion d’étrangers coupables de violences sexuelles et sexistes lors d’un comité interministériel.
 

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
violences, Marlène Schiappa, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook