France
URL courte
2427129
S'abonner

«Il ne faut absolument jamais envoyer quoi que ce soit lorsqu’on participe à une fête privée». Une soirée de lycéens fêtant leur réussite aux examens du bac a viré au cauchemar dans l’ouest lyonnais, où près de 150 inconnus ont débarqué dans la maison afin d’y dérober des objets de valeur.

Dans la soirée du samedi 25 juillet, une trentaine de jeunes se sont retrouvés dans une maison à l’ouest de Lyon pour fêter leur diplôme, mais un jeune homme qui se trouvait là n’y était pas invité. Son objectif était d’obtenir des informations avant de prévenir son réseau de squatteurs via Twitter, Instagram, Snapchat, etc. Près de 150 inconnus ont alors débarqué, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre, a relaté Le Progrès.

Ce «squatteur de soirée», ayant notifié l’absence des parents, l’adresse de la maison et le tempérament des jeunes fêtards, a donné le feu vert à ses camarades. Ceux-ci ont débarqué par le jardin, prenant au dépourvu les lycéens.

Si aucune violence physique n’a été commise, les squatteurs ont dérobé des bijoux, un ordinateur et de l’argent. Les gendarmes de Tassin, Dardilly et Limonest, trois communes à l’ouest de Lyon, renforcés par deux pelotons de surveillance et d’intervention, sont arrivés sur les lieux à la suite de l’appel d’un voisin, mais le mal était fait.

Un réseau organisé

La méthode utilisée laisse penser à une bande qui s’organise via Internet. «Les réseaux sociaux, c’est catastrophique! Il ne faut absolument jamais envoyer quoi que ce soit lorsqu’on participe à une fête privée», a prévenu un membre des forces de l’ordre, cité par le journal local.

Le président du conseil syndical du lotissement fera passer une lettre d’information relatant l’événement. Outre le fait de ne pas évoquer une soirée privée publiquement sur le Net, une mesure simple permet d’éviter ce genre d’invasion: vérifier que toutes les personnes présentes ont bel et bien été invitées.

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Tags:
gendarmes, réseaux sociaux, cambriolage, Lyon, fête, Baccalauréat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook