France
URL courte
51713
S'abonner

Un jeune homme de 19 ans a été arrêté et placé en garde à vue après avoir téléphoné 841 fois en trois jours à des policiers et des gendarmes pour les insulter, a rapporté Le Parisien. Plusieurs d’entre eux ont porté plainte.

Les policiers ont interpellé un jeune de 19 ans à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), mettant ainsi un terme à une longue série d’appels à caractère haineux qui encombraient une vingtaine de standards téléphoniques de commissariats et de gendarmeries, selon Le Parisien. Son portable lui a été confisqué.

Entre le 1er et le 3 août, il a passé 841 appels en Île-de-France et dans d’autres régions, insultant systématiquement ses interlocuteurs. Certains ont déposé plainte. Les policiers l’ont facilement retrouvé, au domicile de son père, puisqu’il a dévoilé au téléphone son adresse à plusieurs reprises.

Lors de sa garde à vue, il a reconnu les faits et n’a éprouvé aucun remords quant à son acte, révélant qu’il y avait pris du plaisir. Il était déjà connu des services de police, mais pas pour de tels faits.

Responsable de ses actes

Le jeune homme a subi un examen psychiatrique, au terme duquel il a été reconnu responsable de ses actes, a précisé le quotidien. Sa garde à vue a donc été prolongée jusqu’à ce mercredi 5 août, date à laquelle il doit comparaître sur reconnaissance préalable de culpabilité devant le tribunal correctionnel de Meaux.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Tags:
garde à vue, gendarmerie, police, insulte, harcèlement, commissariat, appel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook