France
URL courte
Par
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)
5155109
S'abonner

Le dessinateur Plantu, pour évoquer les explosions à Beyrouth en une du Monde, a choisi de remplacer le cèdre du drapeau du Liban par ce qui ressemble à un champignon provoqué par une explosion nucléaire. Des internautes ont estimé qu’il s’agissait d’un manque de compassion ou de tact de l’artiste.

Une illustration évoquant la catastrophe de Beyrouth du caricaturiste Plantu, affichée en une du Monde de ce jeudi 6 août, est loin de faire l’unanimité auprès des internautes, a rapporté 20 Minutes. Le dessin représente le drapeau du Liban, deux bandes rouges sur fond blanc, sur lequel le cèdre vert au milieu a été remplacé par une «explosion nucléaire».

Un symbole qui est censé représenter la double explosion qui a touché la capitale, faisant au moins 137 morts et des milliers de blessés selon un bilan encore provisoire. «Message accusatoire, sans empathie ni sympathie», «Très maladroit comme dessin, il y a un peuple touché derrière», «de très mauvais goût»: les commentaires négatifs foisonnent sous la publication Twitter du dessinateur.

«N’y avait-il pas moyen de faire un dessin exprimant un peu mieux la compassion que nous éprouvons tous à l’égard du peuple libanais?», a interrogé un internaute.

Un autre a suggéré de remplacer le cèdre par un saule pleureur afin «d’apporter la touche de compassion manquante au peuple meurtri». D’autres réactions ont été plus vives, notamment celle de «Pigeon gratuit», lequel affirme que «l’arbre du Liban est un symbole d’éternité et de paix. Et toi t’es le premier abruti à le remplacer par un symbole de mort».

«T’es ni original, ni pertinent ni bienveillant», a-t-il ajouté avant de demander à l’artiste de supprimer sa publication.

D’autres dessins polémiques

Comme le rappelle 20 Minutes, Plantu n’en est pas à sa première illustration controversée. En 2005, son dessin titré «Le Choc des cultures», dans lequel le string apparent d’une femme assise de dos se transforme peu à peu en femme portant le niqab, avait déjà suscité l’indignation.

En 2013, son illustration du pape en train de sodomiser un enfant lui avait valu une poursuite en justice par une association catholique pour «provocation à la haine ou à la discrimination religieuse».

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (74)

Lire aussi:

L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
Le Monde, explosion, controverse, polémique, dessinateur, caricature, Beyrouth, dessin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook