France
URL courte
3814
S'abonner

Une coupure de courant due à un orage a immobilisé violement une cabine du funiculaire de Lourdes. Plusieurs blessés ont été évacués vers l’hôpital de la ville.

Le funiculaire de Lourdes a subitement cessé de fonctionner suite à un orage, faisant plusieurs blessés légers, rapporte France Bleu. 

La foudre est en effet tombée sur le pic du Jer, qu’escalade le funiculaire, après un orage. Il en a résulté une panne d’électricité qui a arrêté brutalement les cabines. Dans un compartiment en cours de descente, plusieurs passagers sont tombés à terre.

«Il y a eu une coupure de courant après un impact de foudre provoquant l'arrêt du funiculaire. La cabine qui redescendait avec 27 occupants a eu un arrêt brusque avec un redémarrage immédiat. Sur les 27 personnes, 15 sont indemnes dont un bébé de trois mois, 12 légèrement blessées dont deux évacuées sur l'hôpital de Lourdes», expliquent les pompiers à l’AFP.

Les deux blessées graves sont un homme de 56 ans et une femme de 51 ans. Ils ont été transportés à l’hôpital de Lourdes en «urgences relatives». Leur pronostic vital n'est cependant pas engagé.

Lieu de pèlerinage

Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, a tenu à apporter son soutien aux blessés sur Twitter, souhaitant des «vœux de prompt rétablissement aux victimes de cet accident».

Le sanctuaire de Lourdes, qui s’étend sur plus de 52 hectares, est un des hauts lieux de pèlerinage catholique de France. Son funiculaire relie la ville de Lourdes au pic du Jer. Il est long de peu plus d’un kilomètre.

Lire aussi:

Après un échange sur le racisme, Booba vire Jean Messiha du plateau de TPMP
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Des réactions cutanées retardées signalées après l’injection du vaccin Moderna
Tags:
orage, foudre, accident, sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, Lourdes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook