France
URL courte
Affaire des chevaux mutilés (12)
12246
S'abonner

Une pouliche d'un élevage de Saône-et-Loire a été découverte le 8 août poignardée au cœur et mutilée. Un acte de cruauté qui fait partie de toute une série de cas similaires en France.

Les propriétaires d’un élevage ont retrouvé le 8 août une de leurs pouliches tuée dans un pré de Cluny, en Saône-et-Loire.

«Notre pouliche a été attrapée au lasso, ils lui ont poignardé le cœur, coupé une oreille, arraché un œil», indique la gérante de l'exploitation qui fait état d’un «acte de barbarie» devant les journalistes de France 3 Bourgogne.

Une plainte a été déposée. Les gendarmes de la brigade de Cluny sont sur place pour conduire l'enquête, mais le dossier est également suivi par un groupe de travail national.

Superstition, fétichisme ou rituel satanique?

Une série d’actes de cruauté frappe toute la France depuis plus d’un an. Ainsi, une douzaine de cas d'actes de cruauté similaires ont été enregistrés dans le pays avec un point commun: au moins une oreille est coupée, comme un trophée.

«Les enquêteurs pensent à des challenges ou des rituels, mais pour l’instant ils n’ont pas de piste sérieuse», avait indiqué en avril dernier le quotidien en ligne Jour de Galop (JDG), citant Stéphanie Gachelin, dirigeante d’un centre de pré-entraînement, dont l’un des chevaux avait été retrouvé sans vie le même mois.

Le 30 juin dernier, le Service central du renseignement territorial (SCRT) avait évoqué «une véritable volonté de porter atteinte aux équidés de manière générale tout en gardant une oreille en trophée», ajoutant que la découpe de l'oreille restait inexpliquée.

«Des questions se posent sur leurs auteurs et leurs réelles intentions: superstition, fétichisme, rituel satanique, sectaire ou autre», avait-il souligné, cité par Le Parisien.
Dossier:
Affaire des chevaux mutilés (12)

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
crimes, chevaux, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook