France
URL courte
13285
S'abonner

Un individu qui s’était rendu à Lourdes pour s’en prendre à ce lieu de pèlerinage catholique a été interpellé, selon Le Point. L’homme menaçait ouvertement de mort les fidèles. Il était déjà connu des services de police.

La police a arrêté un homme dans un hôtel, alors qu’il avait annoncé vouloir tuer des fidèles à Lourdes, le jour de l’Assomption, révèle Le Point.

Les forces de l’ordre ont été alertées par des touristes résidant dans le même établissement que le forcené. L’individu y avait clairement manifesté ses intentions de s’en prendre à des catholiques le 15 août. Des menaces de mort ont été proférées, a confié au Point le procureur Pierre Aurignac.

L’homme n’est pas originaire de la ville, mais a spécialement fait le déplacement dans le but d’attaquer des symboles de la religion catholique, indique l’hebdomadaire.

Déjà connu pour des attaques contre des églises

L’individu était déjà connu des services de police, pour des attaques et dégradations répétées contres des lieux de culte catholique. Il n’était cependant pas fiché S. Ces motivations réelles restent encore floues.

L’homme semble être sujet à des problèmes psychiatriques. Après son interpellation, il a été examiné par des médecins qui ont déclaré son état mental incompatible avec la garde à vue. Il a donc été hospitalisé. Le parquet de Tarbes a ouvert une enquête.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 1.052 actes antichrétiens ont été dénombrés en 2019, contre 687 faits antisémites et 154 actes antimusulmans. Dans la même région, l’église Saint-Jean de Tarbes avait été vandalisée en novembre, plusieurs livres avaient été brûlés et des individus avaient fait leurs besoins dans l’édifice.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
église, catholicisme, Lourdes, sanctuaire Notre-Dame de Lourdes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook