France
URL courte
192394
S'abonner

La statue de Marie Madeleine, représentée nue avec des cheveux longs recouvrant son corps dans la chapelle de Riboux était «indécente ou offensante», selon les casseurs. Sans accepter de la voir représentée ainsi, ils l’ont détruite.

Le week-end dernier, la statue de Marie Madeleine installée dans la chapelle du Saint-Pilon à Riboux, dans le Var, a été retrouvée brisée en plusieurs morceaux. Selon France Bleu, les casseurs n’ont pas voulu voir cette Sainte nue.

​Comme l’a expliqué au quotidien régional le frère Patrick-Marie Bozo, le prieur de la communauté des dominicains de la Sainte-Baume qui s'occupe de la chapelle, les casseurs ont laissé un mot disant «qu'ils n’acceptaient pas qu'une grande sainte comme Sainte Marie Madeleine soit représentée de telle manière»: 

«Je ne sais plus ce qu'ils ont utilisé comme mot, c'était indécent ou offensant».

Tout en admettant que la manière dont elle avait été représentée ne puisse pas plaire à tous, le religieux condamne le moyen employé.

​«Il y a le travail d'un artiste derrière. La maire de la commune s'est démenée pendant plusieurs années pour refaire toute cette chapelle, puis elle a été bénie par l'évêque... On respecte tout ça! Si on n'est pas d'accord, on écrit à la mairie, on se manifeste, mais on ne casse pas une statue», s’est indigné Patrick-Marie Bozo.

Comme l’indique France Bleu, cette statue en plâtre était temporaire, la définitive devant être livrée prochainement.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Tags:
vandalisme, statue, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook