France
URL courte
6013217
S'abonner

Le philosophe et écrivain Bernard-Henri Lévy a offert matière à réfléchir aux internautes avec une image toute simple au premier abord. Il y pose avec des Kurdes mais le détail le plus discuté est qu'il est sur la pointe des pieds.

Ce jeudi 20 août a été marqué pour Bernard-Henri Lévy par la forte popularité de son cliché où il pose devant la caméra avec des Kurdes, son style inchangé – en chemise entrouverte et en costume.

Il s'y présente au centre, trois hommes d'un côté, un homme et une femme de l’autre, mais il semble vouloir s'assurer qu'il est la figure principale de la scène. Alors, il s’est mis sur la pointe des pieds.

Cette pose a été jugée par plusieurs utilisateurs de Twitter comme «ridicule» ou enfantin, surtout vu que le philosophe s'appuie sur deux hommes, apparemment pour paraître encore plus grand.

L'ancien eurodéputé Bernard Monot s'est lancé dans un jeu de mots, alors que Jean Messiha, membre du Bureau national du Rassemblement national, s'est souvenu de l'idée de Lino Ventura interprétée possiblement par M.Lévy à sa façon.

L’envie de vouloir être plus grand qu’il ne l’est vraiment lui a aussi été reprochée.

Certains ont établi un parallèle avec Nicolas Sarkozy.

La photo a commencé à circuler sur Twitter après que, mercredi 19 août, le philosophe a publié une image avec Svetlana Tikhanovskaïa, candidate de l'opposition à la présidentielle biélorusse. Il s'est rendu en Lituanie pour lui apporter son soutien.

Bernard-Henri Lévy n'a pas répondu aux critiques.

La photo a été prise lors de la 69e édition du Festival de Cannes, M.Lévy a été photographié avec l'équipe de tournage du film Peshmerga.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
critiques, Festival de Cannes, Kurdes, photo, Bernard-Henri Lévy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook