France
URL courte
213573
S'abonner

Après avoir agressé une policière quelques jours plus tôt à la gare, ce jeune homme de 21 ans n’en a pas démordu. Suite à la prononciation de sa condamnation au tribunal correctionnel de Nantes, il a ainsi frappé le 24 août la fonctionnaire de police l’accompagnant et a mordu le mollet d’un autre.

Jugé en comparution immédiate pour avoir frappé une policière quelques jours plus tôt à la gare, un homme de 21 ans a de nouveau agressé lundi 24 août deux policiers au tribunal correctionnel de Nantes (Loire-Atlantique), rapporte Ouest-France.

Les faits ont eu lieu vers 17h40 après la prononciation de sa condamnation de huit mois de prison avec maintien en détention. Il a arraché le micro du box des prévenus avant d’en assener un coup avec à la fonctionnaire de police l’accompagnant et de mordre le mollet d’un autre.

Les deux victimes ont été conduites au CHU de Nantes avant de déposer plainte. Écroué immédiatement à la maison d’arrêt, le délinquant sera de nouveau traduit devant la justice pour violences sur policiers et dégradations.

Une agression à la gare

Le 20 août, ce jeune homme avait déjà agressé sur le parvis Nord de la gare de Nantes une policière qui s’était vu prescrire 15 jours d'incapacité temporaire de travail (ITT), indique France Bleu.

Des policiers en patrouille avaient été appelés par un agent de sécurité parce qu’il refusait de porter son masque. Ils avaient alors voulu le conduire vers la sortie en le tenant par le bras.

Ce dernier s’était pourtant débattu, et une policière avait reçu un coup de coude à la tempe. Les forces de l’ordre avaient dû utiliser un pistolet à impulsion électrique pour le maîtriser.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
agression, Loire-Atlantique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook